Quand je me lance dans un roman de Michael Chabon, je retiens ma respiration car je sais que cela va etre rempli de details sur le sujet aborde et de flashbacks. Un vrai sentiment de fouillu va forcement se former mais j'y peux rien, j'adore. Surtout depuis ma decouverte avec "Le Club des policiers yiddish": Cette uchronie d'un etat juif en Alaska et d'un assassinat nous entraine dans un delire total !

michael chabon

telegraph avenue de Michael ChabonMais bon lala je suis ici pour vous parler de Telegraph avenue ! Autant ses extraordinaires aventures de Kavalier & Clay parlaient de super-heros, de comics, de dessinateurs, de NY et autres durant 850 pages (j'avais aime mais moins adhere que son club, faut dire que ce fut assez long !), autant avec son telegraph, nous nous eparpillons moins, nous restons dans une rue et dans la musique afro-americaine !

Archy et Nat possedent une vieille boutique de vinyles d'occassion, passent leur temps a chercher les bonnes affaires et a attendre le client. Mais voila que l'idole du quartier, celui qui a eu une grande carriere dans la NFL, Gibson Goode decide d'ouvrir un grand magasin ! Alors tout le quartier se rejoind et essaye de resister. Il faut dire qu'il a connu la naissance des black panthers !

Vraiment tout un roman colore avec ces multiples heros truculents ! une mamie Kung-Fu, deux ados fans de tarantino, une femme a sa 9eme mois de grossesse, des relations tendues entre tous ces personnages ! Cela n'arrive pas au niveau du mon club mais que ce fut bon de danser, de swinguer entre ces differentes histoires tournant autour de ce sauvetage d'une tradition !

Bienvenue dans le monde de Chabon (il fut present au festival america)