tricot du bout du bout du monde

vendredi 20 juillet 2018

A la decouverte de Cuba

ce qui desirait arriver de LeonardoIl s'agit d'une LC faite avec La Belette (oui The Belette) autour de Leonardo Padura et nous sommes tombees sur le meme livre: "ce qui desirait arriver".

Alors cet ecrivain, je l'ai decouvert avec son policier cubain totalement desabuse, Mario Conde (surtout dans Heretiques, que j'ai tout simplement adore). Ici, je le retrouve dans un nouveau style, description de la societe cubaine au travers de 13 nouvelles (non cela ne porte pas malheur).

alors quand on parle de Cuba, on parle de Musique, de Vaudou, d'exiles, de Passion (limite porno quand meme surtout dans 2 recits), de base ball, de rhum mais la j'ai decouvert leur relation avec l'Angola (des cubains devaient faire leur service pendant 2 ans dans ce lointain pays).

Cela reste quand meme assez difficile de critiquer un recueil de nouvelles, mais en le fermant, j'ai pousse mon gros soupir...oui que j'aime Padura, que j'aime sa facon de raconter son ile avec beaucoup d'ironies, totalement decale et sans fioriture: une image crue de la vie cubaine !

 

les quatres saisons 4 enquetesbSes hero(ine)s semblent toujours subir mais de facon fataliste. Ils vivent pleinement toutes les sensations (je ne sais combien de rhum, ils ont du avaler au cour de ses nouvelles ! tout un sport national). Mais au milieu de ce tourbillon de passions extremes, il y a une petite nouvelle tout en repos, "le mur", tout en temps suspendu, un homme, un enfant, un chien et une balle de base ball. Bref, j'ai vibre a chaques recits de multiples manieres !

Bon il semblerait que Belette n'ait pas eu le meme enthousiasme que moi (sa critique). On n'aura pas un auteur en commun car je vais continuer surtout avec son cycle des 4 saisons de Mario Conde, j'ai un autre chouchou dans ma bibliotheque !

Posté par rachel17 à 10:19 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


mardi 26 juin 2018

Toute une aventure polaire

aventuresAlors pour ma derniere critique anglaise, je vous propose les aventures du capitaine Hatteras de Jules Verne. Oui cela ne se passe pas en angleterre et il ne s'agit pas d'un auteur anglais. Mais il s'agit de la conquete du pole Nord par les anglais !

mois anglais

Ainsi nous allons suivre tout un equipage qui part de Liverpool, controle par un drole de personnage : le capitaine Hatteras. Tout anglais jusqu'au bout des cheveux, ne supportant pas l'idee d'un continent arctique etats-uniens, cette haine va lui jouer d'ailleurs bien des tours et son obsession va etre excessive et dramatique !

Alors si vous n'avez pas peur du froid et des passages documentaires, ce livre est pour vous. Je me suis lancee depuis 1 an dans la grande oeuvre de Jules Verne et ce roman reste dans mes coups de coeur ! (bon pour l'instant j'en ai deteste qu'un seul : de la terre a la lune). Vous avez de tout, de l'aventure, des rebondissements, des desastres, des miracles et tout un bout d'homme adorable, Le medecin Clawbonny (tout anglais aussi). Il va servir a JV a etaler toute sa science, comme suivre les autres explorations nordiques (surtout celle du capitaine Franklin) et il restera le point lumineux et plein d'optimiste pour ses compagnons jusqu'au bout !

Il y aura quelques presences francaises dont le fameux lieutenant Bellot qui a participe a la recherche des bateaux du capitaine Franklin, finance par lady Franklin mais cela reste avant tout un hommage a tous ces navires et marins anglais qui ont ouvert des chemins vers ce mythique pole nord !

NB les bombardes HMS terror et HMS erebus viennent d'etre retrouvees. Ces mysteres ont ete resolues grace aux inuits et leur tradition orale : L’expédition Franklin racontée par les Inuits

bref toute une aventure !!!

Posté par rachel17 à 09:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

jeudi 21 juin 2018

tout plein de confessions

les confessions de Mr Harrison de Elizabeth GaskellUn peu d'humour et d'ironie dans ce joli mois anglais avec "les confessions de Mr Harrison" de Elizabeth Gaskell

mois anglais

"Il etait une fois un fringant jeune homme a marier" qui debarqua dans un petit village anglais. Son unique but etait de reprendre le cabinet medical de celui qui allait devenir son mentor. Mais il va se trouver dans des situations vaudevillesques succulentes.

Il faut dire qu'il n'est pas pret, mais alors pas pret, pour entrer dans un monde des on-dits, des rumeurs, d'une societe fermee remplie de femmes a marier, de filles que l'on voudrait absolument marier, de vieilles filles qui esperent un petit sursaut d'emotions et de commeres pour saupoudrer le tout. Et son mentor n'est alors pas du tout de bon conseils. Il reste a jamais naive et tout blanc sans rien comprendre jusqu'a l'explosion finale !

Bref je me suis regalee avec ce petit roman (157 pages) qui se lit vite facilement. Et comme votre ete va bien commencer, je ne peux que vous le conseiller. Cela reste un tout petit bonbon dans l'univers d'Elizabeth Gaskell. Car si vous lisez ses magnifiques "Nord et Sud" (704p.) et "Epouses et filles" notamment, vous verrez qu'elle est une ecrivaine bien complete surtout pour decrire la societe anglaise du 19e !

Posté par rachel17 à 09:13 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

mardi 5 juin 2018

Futur insaisissable

futur interieur de christopher PriestCa y est, c'est le bon mois de Juin..et qui dit mois de Juin dit mois anglais...indeed.....et c'est parti pour de bien belles lectures ou pas ! Oui car ma premiere critique sera une deception totale ! Il s'agit de Futur interieur de Christopher Priest

mois anglais

Le monde est dans le Chaos total (pauvrete insecurite et pollution , livre ecrit en 1977). Des scientifiques decident d'envoyer des individus dans un futur tres eloigne et y decouvrent un monde de paix et de sereinite et surtout dans la province de Wessex, separee du royaume uni a cause d'un grand cataclysme. Ils veulent ainsi savoir comment en 150 ans cela a pu se passer.

le resume avait l'air assez passionnant, bien que je ne l'avais pas lu, alors j'ai commence ce livre sans savoir ou j'allais. J'ai rencontre Julia et ses fantasmes dans son futur. j'y ai vu son ex psychopate narcissique manipulateur qui l'a fait tant souffrir (a ce niveau-la j'ai cru lire un Harlequin) et continue a la detruire. J'ai suivi les tiroirs de cigogne qui projete qui projete qui....pour terminer ce livre sans savoir ou j'allais.

Bref je n'ai pas vraiment aime ma lecture. A l'epoque j'avais achete ce livre car il se situait juste a cote de la pile Tim Powers (un de mes auteurs chouchoux et maitre inconteste de la steampunk) et je voulais en sortir...bref, il semblerait que son meilleur livre soit le monde inverti....alors je vais peut-etre lui laisser une chance de me seduire.

Posté par rachel17 à 17:15 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

lundi 28 mai 2018

Samba dans la baie de Bahia

la boutique aux miracles de Jorge AmadoUn autre petit mois avant de commencer le gros challenge anglais de juin : le mois espagnol qui a ouvert ses portes au monde latinoamericain. Et pour cela, je me suis lancee dans "La boutique aux miracles" de Jorge Amado.

Que j'aime tous ces challenges et mois litteraires, je sors de ma zone de confort et je fais de superbes decouvertes comme cet auteur !

Il suffit qu'un grand auteur etats-unien, ayant un prix nobel, declame sa passion pour Pedro Archango lors de son passage au Bresil pour que l'intelligentsia se retrouve depourvu : mais qui est donc ce satane Pedro Archango de Bahia !?

Alors tous ces intellectuels essayent de le decouvrir, de l'inventer et surtout de connaitre ses amis les plus proches pour pouvoir cerner cet ecrivain totalement inconnu, qui a passe son temps a honorer les mythes et les coutumes de la population de Bahia contre toutes les pensees horribles des aristocrates et des scientifiques de l'epoque.

Et oui il a un enorme defaut : il est metisse. et nous sommes au debut du XXe siecle et le debut de cette theorie immonde et sans nom : eugenisme. Mais Jorge Amado decide d'utiliser l'humour pour combattre le racisme latent du bresil et surtout de Bahia. Et a travers Pedro, il nous montre la puissance et la superiorite de cette population si longtemps (et encore aujourd'hui) mis au ban de la societe pour des considerations ignobles. Nous dansons, nous rions autour de cette magnifique boutique et nous nous nageons dans cette superbe culture bresilienne meme dans ces mythes les plus obscures. Le diable viendra bien tenter notre Pedro pour le detourner de son chemin sous sa forme la plus exquise, une magnifique femme sensuelle. Oui il faut dire que Pedro aime la vie sous toutes ses formes et elle lui rend bien, quand meme.

Bref ce livre est un delice a lire !

Posté par rachel17 à 08:46 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


dimanche 22 avril 2018

Intimite d'un couple

Intimite de Hanif KureishiOh ma premiere Lecture Commune (LC) avec ennalit se porte sur Intimite de Hanif Kureishi. Je trouve cela plaisant de partager des lectures comme ca !

Le narrateur decide de se separer de sa famille, femme et 2 enfants ! Donc durant 164 pages, nous suivons le pourquoi, le comment de cette fuite en avant, les desirs du narrateur, ses peurs et bien sur sa crainte envers ces 2 enfants.

Alors tout d'abord, ce narrateur est totalement antipathique. Ses raisons nous laissent totalement froides. Mais je trouve que sous la plume de Kureishi, cela donne un autre ton, une autre histoire. Bien que j'ai deteste le narrateur et ses lamentations, j'ai ete engloutie par l'histoire. En plus cela reste un court recit. Avec 300 pages, je pense que cela m'aurait vraiment lassee !

Bin nous sommes loin du style et du theme de son superbe Bouddha de banlieue, (ma critique ici) mais je reste vraiment fan de cet auteur...en plus la nouvelle du mois, il passe a Santiago cette fin d'annee...et je vous le dis, j'y serai !


Et enfin mon premier tricot de l'annee....un debardeur pour grande yaya....

drop yayaet bin on va dire facile a faire, facile a mettre...un passe partout pour cet ete

blog

Posté par rachel17 à 08:39 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

mardi 17 avril 2018

Dans le polar, cela reste toujours bon

l'equation de plein ete de keigo HigashinoCa y est, le mois japonais va bientot se finir (que j'adore cette litterature d'ou mon snif snif) et je le termine avec un polar : "L'equation de plein ete" de Keigo Higashino.

mois au japon

Yugawa, physicien de renom, se retrouve dans une station balneaire en ruine pour prouver, ou non, le bien fonde de l'explotation des sols sous-marins. Au milieu d'un debat ecologiste, economique, de la survie de la ville ou de la nature, un meurtre est commis.

J'avoue que les 100 premiers pages furent assez lentes, mais il s'agit de la mise en place de la ville, des protagonistes dont la famille possedant l'auberge, mais des le meurtre, l'intervention des multiples unites policieres et ainsi, de differentes enquetes evoluant, cela devient passionnant et cela se devore. Notre Physicien avance et arrive a ecarter tous les pieges de facon sarcastique et quand meme avec beaucoup d'humanite.

D'ailleurs je vais le retrouver avec plaisir dans sa 1ere enquete (oui l'equation est la 3eme), car j'ai vraiment aime : Le Dévouement du suspect X (pour l'instant, il s'agit d'une trilogie avec le Physicien Yukawa, again!)....


 Et les tricots, en attendant?

mise en situation1/ il faut que je trouve le courage de coudre tout cela...pucha

2/ comme cela sera une annee sans game of throne (O rage ! O desespoir !), le pull GoT de la saison derniere sera reprise devant la 2eme saison de Westworld, qui commence ce dimanche (yeehee)...

tenor

Posté par rachel17 à 08:35 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

mercredi 11 avril 2018

La douceur de la musique

les tendres plaintes de Yoko OgawaJe continue mon challenge japonais avec la magnifique et talentueuse Yoko Ogawa et son "Les tendres Plaintes"

mois au japon

Ruriko decide de fuire son mari brutal qui la trompe depuis 1 an, sans avis, sans alerte. Elle se retrouve dans ce chalet familial et de sa jeunesse qu'elle avait fini par oublier. Entre souvenirs et nostalgie, elle fait la connaissance avec de bien droles de personnages dont la surveillante de cette reserve qui a reussi a dompter son paon et ce couple habitant si proche d'elle. Kaoru est un facteur de clavecin et il protege son apprentie Nitta, cassee par la vie. Ah oui j'oubliais le fameux Carlin aveugle et tout vieux qui aura sa grande part dans cette magnifique histoire !

Yogo Ogawa a l'habitude de nous entrainer dans des themes bien bien specifiques: avec Le Petit Joueur d’échecs, nous sommes emportes dans le monde des echecs, avec La formule preferee du professeur, nous delirons avec des petites formules mathematiques (j'avais deja la critique ici)! Et bin ici, cela sera la musique, toute poetique et Yoko utilise la nature environnante pour appuyer toutes les notes. Que c'est beau, j'ai ete emportee dans ce paysage au travers des 4 saisons, et helas au travers des desirs de Ruriko !

Oui je ne mettrais qu'un petit bemol a cette enflammabe passion de Ogowa que j'ai. J'ai du mal avec les passions devorantes qui tuent tout, massacrent les relations sur leur passage. Alors j'ai un peu de mal a comprendre cette folie passager de Rutiko envers Koaru au point d'en devenir si mechante, alors qu'elle n'est que douceur et que Nitta n'est que gentillesse. Mais bon je me suis laissee guider avec plaisir par les notes de musique et les sauts d'humeur de Dona le carlin.


 

et enfin du tricot: un ensemble chaud execute lors d'un swap pour Tigroute

29995923_10204432574889698_524042871_ophoto prise a l'arrivee....lol

Posté par rachel17 à 09:28 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

jeudi 5 avril 2018

Le livre qui donne faim

le restaurant de l'amour retrouve de Ogawa ItoEt c'est parti pour un nouveau challenge : le mois Japonais et pour mon premier livre. Je me suis lancee dans "Le restaurant de l'amour retrouve" de Ito Ogawa et je l'ai deguste !

mois au japon

Rinco, passionnee de cuisine et de sa grand-mere decedee, se retrouve sans petit ami et sans voix. Elle doit retourner dans sa ville natale et cotoyer sa mere tant mal-aimee. Pour survivre, elle decide d'ouvrir son restaurant a une table et chaque reservation devra suivre tout un test.

Alors bienvenu dans le gout, dans le naturel, dans le frais : toutes les cuillettes se feront dans les alentours et dans la felicite. Oui apres un tel synopsis, on s'imagine le pire et bin non ! la nourriture peut rendre heureux et totalement comble ! Elle va apprendre a se reconstruire aupres de ses nouveaux amis et de ses client(e)s vraiment speciaux et attachants. Ce livre reste un de mes coups de coeur de ce debut d'annee...un vrai bonheur...et vive les papilles gustatives.

Bon il y aura un petit bemol pour certain(e)s a la fin que je ne peux pas devoiler. cela fut fait dans une certaine logique mais je peux comprendre que cela puisse choquer.

Posté par rachel17 à 08:41 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

lundi 26 mars 2018

Fin d'une trilogie geniale !

L'homme de Lewis de Peter MayEt bin je termine mon mois "British Mysteries" avec un coup de coeur : L'Homme de Lewis de Peter May

british mysterie

J'avais deja fait une critique du 3eme et du premier tome (chronologiquement, cliquez sur les photos)

le braconnier l'ile des chasseurs

Donc on retrouve Finn MacLeod sur ses iles Harris, sans travail, sans femme dans ce 2eme opus. Il decide d'enqueter sur ce corps decouvert dans les tourbieres (soupir et vive les tourbieres) car il semble etre en rapport avec la famille de son amour de jeunesse (et disons eternelle).

Comme d'habitude, Peter May nous happe dans son monde, sur ses iles, un monde tragique, destructure dans l'espace et dans le temps. Car cet auteur, avec l'excuse d'une enquete policiere, nous explique l'histoire de cette ecosse du Nord, loin de tout. Et cette fois-ci cela sera les orphelins, surtout catholiques, les Homers, histoire tragique d'enfants perdus !

Et comme d'habitude, j'ai adore suivre Finn dans ce monde, j'ai adore redecouvrir ces differentes iles perdues, j'ai adore suivre cette histoire terrible de ces enfants. Ce que j'ai deteste, il s'agit du dernier...je vais devenir quoi sans Macleod and Co moi....

mais bon je n'abadonne pas cet auteur, dans ma PAL, j'ai son Les fugueurs de Glascow

ile lewisPhoto trouvee sur le net libre de droits et d'utilisation

Posté par rachel17 à 09:22 - - Commentaires [22] - Permalien [#]